Close

01 80 91 59 14 contact@snsgroupe.fr

camera-thermique-detection-fievre

Caméra thermique Détection Covid-19 et détection de fièvre : La Caméra Fièvre

La caméra thermique avec détection de fièvre : un atout puissant contre le coronavirus ?

Aujourd’hui, dans ce contexte d’épidémie mondiale du COVID-19, la solution des caméras thermiques est bien entendu adaptée et efficace. Son rôle ? Limiter la propagation du virus en isolant tout individu jugé suspect. Le principal symptôme du coronavirus est la fièvre. Ainsi, les caméras thermiques sont en mesure de détecter les personnes susceptibles d’être contaminées grâce à leur capacité de détection de la hausse de température corporelle.

Il faut bien avouer que l’usage de ces caméras permet un premier diagnostic et la détection d’une personne potentiellement infectée par le virus. Et ce, en évitant à l’opérateur de s’exposer au danger. 

De plus en plus d’entreprises utilisent ce genre de dispositif, sa démocratisation s’est accélérée et le marché a explosé.

Les 2 types de caméra thermique 

Les caméras thermiques avec détection de fièvre : un marché en pleine expansion

Ce marché des caméras thermiques est resté fermé durant de longues années, détenu par un petit nombre d’acteurs. Alors comment s’est-il démocratisé ? 

Tout d’abord, cette démocratisation s’est faite par l’arrivée de grands acteurs chinois sur ce marché, comme Hikvision ou Dahua. De plus, les coûts ont été réduits, ce qui a permis à de nombreux domaines d’en bénéficier. Par exemple le domaine de l’industrie, de la santé, ou encore le domaine des transports. 

Ce marché des caméras thermiques s’est rapidement répandu et est aujourd’hui massivement utilisé, notamment contre les propagations de virus. 

La marque FLIR Thermal, présente sur le marché depuis les années 1960, est particulièrement efficace pour détecter les symptômes de fièvre, typique du COVID-19 chez les individus. En effet, leurs caméras apportent une réelle expertise grâce à leurs différentes propositions d’imageries thermiques. De nombreuses entreprises ont bien compris cela lors de la crise sanitaire de la grippe A – H1N1 en 2009, et se sont équipés des caméras thermiques FLIR A320, très efficaces pour la détection de ce virus.

camera-thermique-description

Avec les années, et les évolutions constantes de nouvelles technologies, les caméras thermiques se sont modernisées. Elles se sont vu intégrées des technologies comme l’Intelligence Artificiel (IA), ou la reconnaissance faciale, permettant de détecter les autres facteurs impactant sur une hausse de la température, comme la cigarette ou le café. Une avancée qui a permis de réduire drastiquement les fausses alertes, et donc de rendre ce dispositif encore plus efficace. 

Comment marche une caméra thermique ? Voir la vidéo

La caméra thermique portative 

Ce modèle est le plus utilisé, de par son coût économique modéré et sa facilité de déploiement. En effet, à placer sur le poignet, les agents de contrôle en charge des détections peuvent rapidement déployer ce dispositif et l’emporter partout. Se basant sur l’imagerie thermique pour détecter la fièvre, ces caméras ont une portée allant jusqu’à 3 mètres, et ont une précision d’environ ± 0,5°C. 

La caméra portative Hikvision et sa DS-2TP21B-6AVF/W associée au software HIK-Thermal permet une capture d’écran automatique des cas fiévreux. Une alarme est intégrée, qui sonne lorsque l’individu est porteur de fièvre. 

Ce système de caméra portative permet une détection rapide. Mais il présente tout de même deux défauts : le premier est qu’il n’est pas adapté à couvrir de grands espaces. Le deuxième est qu’il ne protège pas l’agent de contrôle contre le risque d’infection, qui doit se tenir à 3 mètres maximum des potentiels cas porteurs du virus.

camera-thermique-fixe-2

La caméra thermique fixe 

Ce modèle de caméra thermique fixe est efficace pour les grands espaces. Elle permet de détecter les cas fiévreux sur 30 personnes simultanément. Très utilisé par les gares, les centres commerciaux, les hôpitaux, ou encore les aéroports, ce système est adapté aux endroits à forte affluence. Il permet également une protection pour l’opérateur, car ce n’est pas un agent qui contrôle, mais bien la caméra en autonomie. Le dépistage se fait sans contact, et rapidement. Si un individu est détecté comme fiévreux, il passera immédiatement en zone de ré-inspection pour préciser l’infection. 

La précision est la même que pour une caméra thermique portative, ± 0,5°C, mais ici, la distance est bien plus lointaine. Une caméra thermique fixe est installée au mur, à une hauteur comprise entre 1,7 et 2,5 mètres. De plus, la distance entre la caméra et les personnes est de 4,5 à 9 mètres avec un objectif thermique de 15 mm, ainsi que de 3 à 7 mètres avec un objectif thermique de 10 mm. Une intelligence artificielle y est également intégrée, permettant la réduction des fausses alarmes de détection de fièvre. 

camera-thermique-fixe

Les caméras thermiques avec détection de fièvre : qui peut les utiliser ?

Conformément à l’article L.4121 – 1 du Code du Travail, un employeur est responsable de la santé et de la sécurité de ses employés. Il doit donc mettre en place des mesures de prévention, d’information, de formation, et bien entendu mettre en place des moyens adaptés au contexte de crise sanitaire actuelle. Il doit notamment encourager ses employés à travailler à distance, dans la mesure du possible.

camera-thermique-detection-virus-covid-19

Ce qu’il faut retenir : 

L’utilisation des caméras thermiques pour détecter un individu potentiellement infecté par le coronavirus se présente comme un dépistage préliminaire, car il permet d’identifier les cas fiévreux, principal symptôme du COVID-19. La détection du virus n’est pas assuré à 100%, mais cela reste une grande aide au diagnostic et un gain de temps énorme. 

Malgré cette précieuse aide, certains cas passeront au travers de ce dispositif. C’est le cas des personnes suivant un traitement, ou en période d’incubation, qui verront leur température baissée, malgré qu’ils soient porteur du virus. 

N’hésitez pas à demandez votre devis gratuit ou appeler nous directement au 01 80 91 59 14 pour un devis et un audit de sécurité.

Les épidémies contre lesquelles vous pouvez être protégées

Depuis le début du 21ème siècle, nous avons dû faire face à quelques épidémies mortelles touchant le monde entier, ou du moins une grande partie. C’est notamment le cas de l’épidémie SRAS (Syndrome Respiratoire Aigu Sévère), découverte au Viêtnam en 2003, ayant causé des milliers de décès partout dans le monde. Pour faire face à cette catastrophe, un dispositif a été mis en place par l’aéroport de Singapour : l’installation de caméras thermiques permettant la détection d’une température corporelle d’un individu supérieure aux températures normales. Les nouvelles technologies sont un atout considérable aujourd’hui dans notre société. Dans ces cas d’épidémies, ces imageries thermiques aident à empêcher, ou réduire la propagation d’un virus. Depuis cette épidémie SRAS, où les dispositifs de caméras thermiques ont prouvé leur efficacité, leur utilisation s’est rapidement démocratisée. Elles ont notamment servi contre la crise sanitaire d’Ebola, apparu en Afrique Subsaharienne en 2014 et paraissent être un outil efficace contre la crise du COVID-19. 

Demandez maintenant votre devis personnalisé, gratuit et rapide
Call Now ButtonAppelez nous maintenant